Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Pour sauver la Démocratie

(Article censuré et inédit ,écrit en 2004 pour m’opposer contre la Réforme de la Constitution.)

 

Par Mohamed Sellam

Professeur d’Université

La constitution demeure toujours le point de reférence  les Etats modernes ,c’est le texte sacré ,intouchable,qui supervise et assure la ligne directrice  du gouvernement.Or amender ou abroger certains articles de cette constitution,ce serait à coup sûr  porter un grave  préjudice  à la dignité même de l’Etat.;;

La constitution consacrera et garantira  en fonction d’un consensus universel la liberté et la démocratie dans un pays ..C’est le réceptacle de toutes les valeurs suprêmes autour desquelles s’alignent tous les citoyens d’une même nation

De tout temps,la constitution est l’axe transcendantal autour duquel gravite la nation  et si cet axe vient  à sortir de son orbite, toute la nation est secouée dans ses profonds fondements

Donc la constitution ,en tant qu’entité primordiale et surnaturelle,demeure et doit demeurer intouchable et ne saurait faire l’objet de surenchère ou de tractation ,quel qu’en soit le motif

Ainsi amender la constitution pour permettre  au président actuel  d’accéder à un quatrième mandat  serait une atteinte à la liberté  et à la démocratie et par là à faire fi de la primauté de l’honneur national et de l’esprit  de droiture et de concorde  hautement  revalorisés et maintenus par la constitution

Un pays qui n’a pas de constitution est un pays où  régnent à l’état épidémique  l’anarchie et la gabégie:c’est la constitution qui régit l’Etat car elle est la seule source de lois et de pouvoirs

Déjà la nouvelle république ,érigée par le 7 novembre,a brandi hautement dès sa naissance le crédo de l’inviolabilité de la constitution

Cette république  est fondée pour de bon sur des principes clairement définis par la nouvelle constituion en soulignant en premier lieu la consecration des droits de l’homme ,le multipartisme politique,,la liberte pour chaque individu  et l’instauration de la démocratie au sein du pays,avec en plus la détermination de la durée de la présidence à deux mandats  consécutifs,or outrepasser ces droits,c’est violer indignement la teneur de la constitution,c’est tuer la liberté,,c’est clouer la démocratie au pilori,et instaurer le régne de la tyrannie et du despotisme et pour ne pas tomber dans ce traquenard, il convient de s’en tenir  aux termes  de la constitution  et de ne pas tenter d’en modifier les principes qui assureront sa garantie et sa démocratie

En vérité la sagesse veut que le président actuel ne soit pas trop ambitieux jusqu’à vouloir  continuer à gérer le pays

J’avoue en toute franchise qu’il a travaillé,qu’il a oeuvré à l’instauration d’une certaine prospérité sociale relative au sein du pays et que l’expansion  économique,culturelle qu’a connu le pays a été largement favoriée  grâce à ses initiatives  et ses positions souvent hardies,courageuses et fermes,vis-à-vis la sécurité,la stabilité politique  et l’ouverture sur le monde..

Or pour sauver cette oeuvre magnifique en soi et pour assurer la perénnité  de ses vues dans l’histoire du pays,il serait sage pour lui  de ne pas tourner autour de ses réalisations et à jouir d’un repos bien mérité...

De tout temps,plus on reste au pouvoir,plus la chance d’en sortir dignement s’aménuise  et l’histoire nous apprend aujourd’hui  que toutes les dictatures étaient  le corollaire de cet attachement exclusif au pouvoir

Rares sont les présidents  ou les rois arabes  qui  cèdent le pouvoir de gaieté de coeur:tout dirigeant arabe qui s’installe au pouvoir  ou bien  par un coup d’Etat  ouy bien une révolution souvent sanglante ou bien  par un système successoral ne pense plus qu’à se maintenir par rous les moyens sur le »trône »

Or nous ne voudrions pas que le président actuel  de la Tunisie  se mette à remorque de ces maniaques du pouvoir..Nous voudrions qu’il quitte  le pouvoir en fonctions des termes de la constitution,la tête haute,avec dignité,toujours investi du respect ,de l’estime et de la reconnaisdsance du peuple..

Bourguiba,n’eût été l’intervention énergique de ses anciens amis auprès du président actuel,aurait été  effectivement jeté au rebut et balayé définitivement  de l’histoire de la Tunisie...Il serait donc de bon ton que le président actuel ne repète pas les mêmes erreurs dans lequelles-par arrogance et mégalomanie-Bourguiba a succombé aveuglement...

D’autre part il serait plus logique  pour le pays  de choisir  dans le contingent de hauts dignitaires de l’Etat  qui sont là pour servir dignement le pays  un  nouveau candidat  et je suis convaincu qu’il  n’en serait pas moins capables que le président actuel ...qu’il continuera dans la même voie  et qu’il assurera plus de progrés et plus de bonheur pour le peuple...

Dès lors le  rôle des partis politiques s’avère précisément plus que jamais indispensable dans cette phase  de la vie politique du pays..

Ainsi,pour faire face  aux ambitions du parti au pouvoir et pour contercarrer cette tentative  d’abroger la constitution  et pour faire prévaloir la souveraineté du peuple,il convient à ces partis d’unir étroitement leurs efforts,de se concerter mutuellement sur les objectifs à mettre en place,de rapprocher leurs points de vue sur l’avenir du pays,en échafaudant un programme commun,qui sera un bastuion iinfranchissable devant les ambitions  du  RCD  donc une symbiose de ces partis (du plus petit au  plus grand sans exception) est un impératif  capital pour  triompher de tous les obsttacles...

L’heure n’est plus à la dissidence ou à la chamaillerie au sein de ces partis,c’est le moment de conjuguer leurs efforts en vue de torpiller toute tentative de monopolisation du pouvoir,d’entraver toute ascension illégitime à la magistrature suprême de l’Etat,et de montrer aus yeux du monde  que l’on est effectivement dans un pays démocratique,où la liberté pour chaque parti,pour chaque citoyen ,est  sacrée,que l’on est capable d’être à la hauteur  de préserver intacts les sacro-saints principes de la démocratie...

   Pendant toutes ces dernières années et  même depuis leur création,les partis politiques  sont restés  à l’état neutre,loin de la scène politique du pays et jusqu’à présent,aucune figfure d’envergure nationale n’a émergé  de façon dominante de ce peloton de personnalités qui  pivotaient dans l’orbite de ces partis

Et pourtant la loi ou plutôt la constitution permettra à ces partis d’assumer des activités  poltiques d’intérêt national  sans qu’ils aient à rencontrer d’onstacles  ou de concurrence du parti au pouvoir

Mais soit qu’ils aient été subjugués par le déploiement massif à tous les niveaux par le parti au pouvoir,soit qu’ils  n’aient pas été à la hauteur  de leurs missions ,ils sont restés à l’écart de la vie  nationale,à la réserve en tout cas de quelques manifestations de caractère politique d’ordre interne

Or tous les partis doivent se donner la main  et constituer un front imbattable  contre les ambitions du RCD...Le profil de leurs sg doit être revu de plus près et ne choisir que celui  qui soit nanti d’une compétence  politique  infaillible

Un SG d’un parti d’opposition dans les circonstances actuelles  ne doit pas être de formation politique  superficielle,il doit être hautement compétent  et d’une rigueur dialectique  et persuasive à toute épreuve

Donc une révisin de ce profil  s’impose de manière déterminante puisque le succès ou le triomphe du parti,est lié indisoolublement à l’énergie,à l’habileté ,à l’intelligene et à l’entregent de son SG

Pour tout dire,il y va de la crédibilité de la démocratie tunisienne,,cette crédibilité que nous voulons qu’elle reste intacte et pure,sans être entachée par ces déviations  ou des bavures néfastes dues à des circonstances fortuites de la vie politique du pays

La Tunisie a  d’ores et déjà engagé sa foi,mis en exergue aux yeux du monde sa détermination d’assurer à la démocratie  une plate-forme ferme et inébranlable,à la vie politique  une transparence faite d’honnêteté et et d’intégrité,à la préservation des droits de l’homme une rigueur et une fermeté à toute épreuve et enfin à la stabilité politique  et sociale,une volonté que nulle n’abattra et qu’aucun événement  n’ébranlera

c’est justement cette ferveur,cfette hauteur de vues et cette haute conception  de la liberté que nous voulons protéger  et sauvegarder  en empêchant tout changement -quels qu’en soient les vicissitudes-les  termes de la constitution qui doit  rester  intouchable,intangible  et toute atteinte  au terme de la constitution, constituerait  par voie de conséquence une  atteinte à la souveraineté et à l’intégrité du peuple tunisien...

Parce que cette constitution est le symbole  de sa prospérité et de sa cohésion ,en une seule entité ethnique homogène,d’où il puise sa gloire et sa grandeur

Dr Mohamed Sellam

Sellam06@hotmail.com

0021696068585

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de sellam44.over-blog.com
  • Le blog de sellam44.over-blog.com
  • : Mon Blog est conçu pour être un pont de culture et d"échange d'idées et d'impressions..C'est aussi un miroir reflétant les graves injustices de ce monde..
  • Contact

Recherche

Liens