Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 21:41
Le vrai rôle du syndicat

Le vrai rôle du syndicat

Dans tout régime libéral, il existe un syndicat dont le rôle se limite à la défense des intérêts des travailleurs, à l'amélioration de leurs conditions de travail et de vie. L'existence de cet organisme vital est une nécessité impérieuse et s'y attaquer, ce serait à coup sûr porter atteinte à l'intégrité même de la nation, car le syndicat demeure et demeurera toujours un des acquis fondamentaux de tout peuple libre. Loin d'adhérer à des positions politiques, encore moins aux manœuvres des politiciens dont la seule ambition est de gagner de la notoriété et de l'argent, le syndicat vise en premier lieu à relever le niveau de vie de la masse laborieuse, en s'attachant aux principes de la légalité et du droit.

C'est là en effet le rôle authentique, réel, profondément humain, de tout syndicat libre, institué, au prix d'une longue lutte et du sang versé à flots, par la population ouvrière, pour agir et combattre au profit de cette population qui fut longtemps l'objet d'une exploitation honteuse et d'un marchandage scandaleux et inhumain.

  • Mais quand des intrus,des soi-disant syndicalistes haineux et perfides , des syndicalistes marrons,fauteurs de troubles et de dissensions, s’infiltrent dans cet organisme vital,tout s’effondre à plate couture et la situation des travailleurs change de mal en pis

Il faut que les travailleurs réorganisent leur syndicat en nommant à sa tête des hommes intégres, compétents, capables de prendre en main leur destinée! Il faut qu'ils récupèrent les acquis qu'ils ont gagnés au prix de leur sang et il faut qu'ils pourchassent leurs ennemis en les excluant du sein de leur syndicat. Il y va de leur honneur et de leur vie.

Loin de passer par la grève,phénomène aberrant ,et tristement honni par la société,le militantisme syndicale suppose un sacrifice total pour la communauté, un affranchissement des préoccupations politiques pour se consacrer exclusivement aux questions d'intérêt syndical.

Sans syndicat, sans cette institution où se réalise la fusion de toutes les aspirations ouvrières, et où tous les êtres de bonne volonté se réunissent et se donnent la main comme un seul être, sans ce syndicat enfin, aucun progrès n'est en perspective, aucune réalisation sociale ne peut s'accomplir et aucun pas en avant ne peut se faire, car ce sera la léthargie, la vie à l'état stérile, l'agonie de la société.

Partager cet article

Published by drmohamedsellam
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 21:39
Le parlement est le pilier de l’Etat

Le parlement est le pilier de l’Etat

Mais quelles sont alors les conditions pour qu'un parlement soit efficace et sérieux? C'est évidemment son indépendance totale de l'exécutif, car toute alliance avec ce dernier n'est qu'un pas en arrière, un pas dans l'enfer de la corruption et de la complaisance, un pas vers le silence absolu, la tolérance à l'égard des crimes que l'on voit commettre sous nos yeux. D'où on en déduit donc que l'indépendance du parlement est une nécessité rigoureuse.

Le député, investi du pourvoir populaire, doit exercer sa charge dans la limite de ses attributions légales: La rigueur est pour lui doit être son credo et l'intransigeance en toutes circonstances doit être brandie comme le symbole de la fidélité à ses principes et aux lois qu'il est de son devoir de défendre: même au détriment de ses propres intérêts.

Voilà ce qui permet au parlement de se réveiller et d'agir comme un seul homme pour protéger les libertés, atténuer les inégalités entre couches sociales par une politique équitable et saine, abolir toute forme de misère, due en quelque sorte à une mauvaise répartition de la richesse du pays, mettre fin à la mauvaise gestion des deniers publics par l'application des lois justes, affranchir les esprits hantés par la crainte du lendemain, et enfin jeter les bases du règne de la prospérité et de la joie de vivre pour tous.

Partager cet article

Published by drmohamedsellam
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 21:37
Une bonne société  est toujours à l’origine d’une stratégie administraive rationnelle
Une bonne société  est toujours à l’origine d’une stratégie administraive rationnelle

Une bonne société est toujours à l’origine d’une stratégie administraive rationnelle

Une politique administrative authentiquement réaliste s'ingénie à instaurer des relations franches et honnêtes avec l'administré. Elle ne s'attache pas moins à rendre des services adéquats avec moins de perte de temps et avec plus de sérieux et de désintéressement. Cette politique tend en même temps à mettre en place une administration très proche du citoyen pour que ce dernier puisse en toute quiétude et avec moins de peine possible, s'assurer avec satisfaction de ses services. Une administration de ce type, souple et franche, qui n'est là que pour rendre plus de services possibles, toute prête à satisfaire pleinement toutes les exigences sans défaillance ni retard,est apte à répondre objectivement à toute évolution et qui évite toute complication, quelle qu'en soit la nature, c'est là en effet l'administration souhaitée par tous les citoyens.

Partager cet article

Published by drmohamedsellam
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 21:35
Une société bien faite suppose un enseignement parfait… !

Une société bien faite suppose un enseignement parfait… !

Ce n'est pas tout, on remarque un relâchement total de l'autorité parentale. La vertu ,les principes moraux, le respect d'autrui, la bienséance, le civisme, la discipline, tout cela ce sont des notions qui n'ont plus d'existence dans l'univers scolaire. On triche sans vergogne, on fait montre d'une paresse qui provoque le dégoût, d’un manque total de volonté et malgré cette attitude totalement négative, on réclame éperdument ou plutôt on "exige" de force une bonne note.

La famille est désorganisée. Plus de remède pour cela. Nous vivons dans une société qui fait l'éloge de la matière à un degré tel qu'il serait impossible de distinguer le vrai du faux.

Donc il n'y a pas lieu de s'alarmer sur les conséquences de cet effondrement social et moral, car tout a été prévisible, en particulier son incidence néfaste sur le niveau de l'enseignement.

Partager cet article

Published by drmohamedsellam
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 21:33
Comment viser bien au cœur du problème

Comment viser bien au cœur du problème

D'un autre côté, élever le niveau des connaissances, améliorer la qualité de l'enseignement, inciter le monde scolaire à une prise de conscience plus authentique de son identité et de sa personnalité propre, former des hommes de demain capables d'affronter avec courage les problèmes de la vie, tout cela ne se réalise pas en effet au moyen d'une réorganisation systématique de l'appareil administratif mais par une réforme radicale des programmes en vigueur, c'est à dire de la matière que l'on insuffle à l'enfant, qui, au fil des ans, le transforme et le modèle, selon qu'elle ait été bonne ou mauvaise

Partager cet article

Published by drmohamedsellam
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 21:30
Un bon manuel,,est un instrument parfait de connaissances

Un bon manuel,,est un instrument parfait de connaissances

Un manuel de lecture doit, selon moi, être une source intarissable de plaisirs intellectuels et d'instructions profitables; il doit être aussi une image authentique reflétant un monde en lutte pour la vie, un monde où le civisme, la morale, la joie, la souffrance, le patriotisme se mêlent sans cesse pour créer un climat vivant dans l'esprit de l'enfant. Cette idée n'a jamais été concrétisée dans aucun des manuels que l'on utilise de nos jours. C'est la raison pour laquelle l'enfant n'étant pas nourri des principes vitaux, susceptibles de faire appel à sa raison et à son imagination déjà en germe, affiche une sorte de relâchement dans ses manières de vivre et dans son comportement social. C'est donc nous qui avons provoqué, sans le savoir, cette crise morale dont souffre actuellement notre société, c'est notre choix, notre manque de clairvoyance, notre incapacité de voir plus loin, qui a fait que nous subissons un échec évident dans tout ce que nous avons entrepris depuis des années, surtout dans le domaine de l'éducation.

Ainsi comme on le voit, tous les manuels actuels doivent être refaits, en prenant comme critère le choix judicieux des textes et en partant de l'idée de vouloir réellement former de véritables citoyens, capables d'affronter la vie avec tous ses problèmes, des citoyens qui ont un cœur, une conscience, et non pas des automates, dont l'intelligence est purement factice ce qui est encore plus étrange,c'est que les manuels qui sont conçus et élaborés à l'intention des élèves de section professionnelle ne répondent nullement à leurs besoins, en ce sens que tous les textes ou presque n'étaient pas choisis en fonction des critères techniques, susceptibles de mettre l'enfant, qui se préparait effectivement à un métier actif, dans son milieu professionnel. Aucun texte, que je sache, ne fait état des peines, des déceptions, des joies et réussites du travailleur dans notre société. C'est là une contradiction aberrante, une rupture regrettable, entre ce qu'il apprend à l'atelier et ce qu'il apprend en classe. Il faudrait donc concilier ces deux moyens de formation, qui sont en réalité inséparables, mais qu'une conception erronée a fait que les deux tendances se contredisent de façon évidente

Partager cet article

Published by drmohamedsellam
commenter cet article
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 21:23

Pourquoi le français est-il en régression ?

Dans le premier cycle de l'enseignement secondaire et professionnel les manuels de lecture ne sont pas conçus suivant une méthode appropriée et rigoureusement adaptable à l'esprit des enfants arabophones. En effet, la plupart des textes qui y sont inclus pêchent soit par une complexité d'une syntaxe parfois inaccessible et touffue, soit par une absence évidente d'un contenu sémantique vivant, susceptible de motiver la réflexion et l'observation de l'apprenant. D'ailleurs il ne sert à rien de faire étalage de tous les textes et ils sont innombrables que j'ai pu relever à ce sujet, puisqu'il suffit d'y jeter un coup d'œil même rapide pour se rendre compte de l'inanité de ces textes.

D'autre part, ces manuels sont farcis d'images parfois inexploitable et ne stimulent en rien l'imagination de l'élève, qui a besoin déjà de quelque chose de plus intéressant, de plus attrayant et de plus fructueux, plutôt que ces images futiles et d'autres mesquineries dont il ne tire aucun profit évident.

Ce n'est pas tout, outre qu'ils sont remplis de fadaises et de niaiseries que l'on a placées là dans le dessein de rendre le bouquin plus volumineux, ces manuels renferment des textes qui sont loin d'être appréhendés par des élèves du premier cycle, tellement ils font état d'une civilisation qui n'a aucun rapport avec la leur. Pourquoi cherche-t-on à les initier à ce qui se passe dans la lune et au moyen d'y parvenir alors qu'ils ne sont pas encore aptes à comprendre les choses les plus simples? Pourquoi leur apprend on les rouages et les mécanismes d'une fusée, choses inutiles qui ne développent nullement leurs facultés créatrices et ne leur facilitent pas l'apprentissage de la langue, du moins dans ce stade préliminaire de leur formation?

Partager cet article

Published by drmohamedsellam
commenter cet article
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 20:21

Les vraies origines de la corruption ..

Dans les pays au système politique totalitaire, la centralisation est une source constante d'abus de pouvoir et de domination systématique, c'est un phénomène courant, un fléau auquel nul ne peut mettre un terme, autrement, tout le système s'écroulerait, car la centralisation demeure la raison de vivre du totalitarisme.

L'absolutisme administratif relève en effet de l'absolutisme politique, c'est dans la sphère du politique qu'apparaissent d'abord les germes de la centralisation, pour s'étendre ensuite au système administratif dont la tâche principale est d'exercer une sorte de domination sur tous les rouages de la société, c'est une bureaucratie dominante que l'amour du pouvoir corrompt à l'excès, accumulant fortune et honneur sur le compte du peuple qui voit pourtant tout mais qui préfère le silence.

Centraliser le pouvoir administratif entre les mains d'une seule personne, ou même une minorité, c'est instaurer une politique d'injustice et d'exploitation, c'est conférer à celui qui en détient le privilège une autorité sans limites, qui se métamorphose à courte échéance, en un absolutisme irréductible.

La centralisation est donc le moyen le plus sûr pour imposer sa volonté et accroître l'étendue de son pouvoir, c'est un fait que nul n'ignore d'ailleurs, puisqu'elle s'avère le pilier inébranlable de tout régime autoritaire…..

L’administration est-elle synonyme de corruption et de paresse ?

L’Administration,une administration honnête et franchement dévouée au service du citoyen, est un acquis national…Ce n'est pas une offrande faite à la masse, c'est le résultat d'un combat qui se poursuit sans relâche.

Une politique administrative authentiquement réaliste s'ingéniera à instaurer des relations franches et honnêtes avec l'administré. Elle ne s'attache pas moins à

rendre des services adéquats avec moins de perte de temps et avec plus de sérieux et de désintéressement. Cette politique tendra en même temps à mettre en place une administration très proche du citoyen pour que ce dernier puisse en toute quiétude et avec moins de peine possible, s'assurer avec satisfaction de ses services. Une administration de ce type, souple et franche, qui n'est là que pour rendre plus de services possibles, toute prête à satisfaire pleinement toutes les exigences sans défaillance ni retard,est apte à répondre objectivement à toute évolution et qui évite toute complication, quelle qu'en soit la nature, c'est là en effet l'administration souhaitée par tous les citoyens.

Partager cet article

Published by drmohamedsellam
commenter cet article
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 20:19

La débâcle sociale !

Pour dire vrai, l'enfant, loin de penser que son avenir est subordonné aux études qu'il accomplit, croit que, se fiant au régime libéral actuel, le travail seul lui ouvrira les portes du succès et de l'argent, qu'aucune étude, quelque importante qu'elle soit, ne pouvait réalise. Pour lui, les perspectives d'avenir sont vagues, presque bouchées, ainsi une seule solution s'offre à lui, c'est d'embrasser une carrière quelconque et en attendant que les circonstances lui permettent de réaliser cet objectif, il se rend au lycée et fait semblant de s'intéresser aux études, tout simplement pour ne pas susciter le courroux de ses parents.

C'est pour cette raison que l'on constate des désaffections, des abandons de la part des élèves. Ils sont devenus si rétifs, si récalcitrante qu'il n'est plus possible pour nous, enseignants du Xxè siècle, de leur faire connaître leur devoir et d'ouvrir pour eux les portes de l'espérance.

Ce n'est pas tout, on remarque un relâchement total de l'autorité parentale. La vertu ,les principes moraux, le respect d'autrui, la bienséance, le civisme, la discipline, tout cela ce sont des notions qui n'ont plus d'existence dans l'univers scolaire. On triche sans vergogne, on fait montre d'une paresse qui provoque le dégoût, d’un manque total de volonté et malgré cette attitude totalement négative, on réclame éperdument ou plutôt on "exige" de force une bonne note.

La famille est désorganisée. Plus de remède pour cela. Nous vivons dans une société qui fait l'éloge de la matière à un degré tel qu'il serait impossible de distinguer le vrai du faux.

Donc il n'y a pas lieu de s'alarmer sur les conséquences de cet effondrement social et moral, car tout a été prévisible, en particulier son incidence néfaste sur le niveau de l'enseignement.

Partager cet article

Published by drmohamedsellam
commenter cet article
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 20:18

L’IVD ou la perte de temps et d’argent !

La création de l’Instance Vérité et Dignité est une honte et une infamie pour la nation tunisienne..

Je ne trouve rien de plus bête que la création de ce qu’on appelle l’instance de la vérité et de la dignité..C’est l’une des œuvres dérisoires et maléfiques de l’ANC déjà de triste mémoire..

C’est la perte de temps et d’argent… le temps dont nous avons besoin et que nous devons exploiter dans des choses plus sérieuses et plus utiles pour le pays et l’argent qui peut servir au développement des régions déshéritées,ces régions qui souffrent du manque d’eau potable ou d’éclairage domestique et public…

Ainsi exhumer des affaires qui remontent à plusieurs décennies écoulées …C’est de la folie et rien d’autre..

Des contingents de citoyens –la plupart des imposteurs,puisque le pays depuis la soi-disant révolution s’est transformé en une pépinière de parasites, de fainéants et de cupides- vont se réveiller pour déclarer hautement qu’ils étaient victimes d’oppression…de spoliation délibérée et injuste.. Qu’ils étaient torturés à plate couture et que,en conséquence,ils demanderaient à bénéficier des compensations adéquates…

L’ancien régime (y compris celui de Benali)vous a légué un Etat,des institutions hautement organisées, des structures de base vitales..

Et vous cherchez encore à fouiller dans ce passé si riche et si plein de gloire et de sacrifices…Un passé de labeur continuel pour assurer au pays un développement qui concrétise sa survie dans le peloton des pays avancés…Un passé de construction d’une nation sortie des décombres d’un colonialisme coriace et féroce…Pour combattre le paupérisme, l’analphabétisme chronique, la décadence et l’inertie sociales.. !L’Etat construit,d’autres,je veux dire -des citoyens malades et méchants –ne savent que détruire..Voilà le hic !

Il n’y a pas eu de condamnations sans motifs impérieux…Il n’y a pas eu de torture entreprise gratuitement… Tout est dû à des actes de sabotage,de violence,de criminalité…de pratique terroriste et surtout de tentatives évidentes de déstabiliser le pays…

Or, déterrer des archives pour y fouiller des affaires déjà oubliées dans la mémoire nationale,depuis longtemps,c’est tenter de créer une situation de désarroi et de désespoir…Bref c’est faire naitre une conflagration sociale et politique,qui ébranlerait les institutions de l’Etat.. !

Partager cet article

Published by drmohamedsellam
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de sellam44.over-blog.com
  • Le blog de sellam44.over-blog.com
  • : Mon Blog est conçu pour être un pont de culture et d"échange d'idées et d'impressions..C'est aussi un miroir reflétant les graves injustices de ce monde..
  • Contact

Recherche

Liens